Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
JEUtuil

Chat alors !

13 Février 2008 , Rédigé par Emmanuel Publié dans #LES AMIS D'AL

 

                  Les Amis d'Al (suite)

 

       ... Installés à l'abri dans les rutacées et les éricacées à drupes, "Pelure" et "Lutage", deux abyssins faméliques à l'allure chaloupée, et "Pitre", un élégant félin balinais avec son air de chattemite, exécutent avec maestria sous les fragrances subtiles des bigaradiers, un chachacha très rythmé qui laisse "Hercule" le burmese comme la vedette muette des bassins nippons : koï ! pardon, coi !.  


    A défaut d'arbres à chatons (ou amentales), une foultitude de  chats férals (ou féraux) ou à pedigree se sont rabattus en masse sur les chataires (ou cataire,s) pour accompagner les musicos, en dansot(t)ant,  ce sont :

« Speed Hermandad », un haret niais en quête de village et atteint de chorée ; "Neige" et "Blanchet", des angoras immaculés qui préfèrent la mazurka ; "Dyke" et « Chadburn », des rocke(u)rs "à banane" qui répètent un madison syncopé ; mais aussi "Amadou", un persan pouacre et chafouin à la gouaille insidieuse, fou passionné de tamouré et de mérengué ; "Arack" (arac, arak) et "arawak", un duetto de chartreux gourmés amateurs de forlane ; « Régis » et « Teddy », deux manx bogotanais mordus de cumbia ; "Arca(n)ne", un sphynx folkeux aussi frileux que rare, flanqué d'un sombre sicaire à la carrure de molosse et féru de rédowa ; ainsi que "Kriss" et "Elzévir", deux inséparables birmans sacrés, "fanas" de sirtaki. Beaucoup de croquenotes, et quel chahut ! 

     En faction sur une branche de doussié, les vibrisses frémissantes, et dressés comme des suricates (ou surikates), "Galate", un margay smurfeur à la fourrure splendide, et « Cayenne », un eyra guyanais, guettent le pépiement d'une bande de serins mozambicains sur un campêche voisin. Chavirés par le ballet lancinant des pioupious, nos épieurs aux yeux de lynx ont du mal à contenir leurs instincts, tels des minons affamés égarés dans une minque.                      

Au sol, un tiglon (tiglonne, ou tigron, ne) apeuré cherche sa mère, sous l’œil ensommeillé de quelques spécimens léonins nonchalamment étendus sous un iroko.

      A l'ombre d'un tchitola feuillu, un groupe de félins bamakois à robe léopardée, groggys et assoiffés, et certes peu amateurs de… milonga, de maloya, de…"chacon(n)e", ou autre "habanera", jouent au zanzi(bar) en rêvant d’un estaminet ou d’un speakeasy interlope où l'on ne paierait pas ses consos... "Alanguis tels des ragdolls par des airs de batucada, ils rêvent qu'ils sirotent des tchapalos, des spritz triestins au champ ou au prosecco, des jellos multicolores, du pombé ou du karkadé et des boissons extradrys accompagnées de chat(r)ou, de popcorns, de bokits et de bliblis, en attendant l'"homélie"...

Mais que pouic ! La réalité est bien cruelle pour nos félins comateux qui ne risquent pas le karoshi ou le burnout : pas plus de milkbar que de ryokan à l'horizon ; pas un fastfood, pas un bistrot ; pas même un troquet de tapas ou un marchand ambulant de burritos et churros ; et ils ont le gorgoton tellement sec qu'à défaut des smoothies et autres milkshakes fantasmés (ou phantasmés), ils boiraient n’importe quoi, y compris de l’oxycrat !

Bien d’autres félidés qui ne fabulent pas s’impatientent au milieu des hibiscus (ou ketmies) à la floraison spectaculaire, et dans cette fauverie farfelue : "Goliath", un ocelot bolivien à la fourrure splendide, "Electro", un serval kenyan, "Diabolo" et « Barolo », deux caracals zambiens au pelage rouge vineux qui font une partie de charret, "Escobar", un kodkod appelé aussi chat du Chili, un puma jaguarondi péruvien, "Othello", un manul mongol infecté par le cowpox, un cougouar (couguar, cougar) brésilien,   "Aphrodite" , "Stevia", Amélie et « Patriciat », quatre panthères bahreinies (bahreinien, ne) au regard hypnotique, « Wallace », un once altaïque, un oncille guyanais, « Melchior », un lynx bai, "Rapido" un guépard royal, « Octavo », un jaguar mexicain, "Glycéro" l'ocicat chocolat … Bref, un cercle cosmopolite de matous pimpants, sensuels et très… "mimis".

         à suivre                                         undefined

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
ah! celui-là c'était pour moi!! alors je l'ai lu!! hibon je dois reconnaitre que je n'ai pas compris tous les mots!! mais j'ai essayé c'est déjà ça!!bibi
Répondre
L
Oui, je l'ai construit en pensant à toi. Précisément.Que tu ne comprennes pas tous mots, c'est normal puisque le principe et le but des ces "Amis d'Al"  est d'acquérir du vocabulaire (surtout pour ceux qui en veulent)
L
Bonjour et merci. Arrivent à la suite... oiseaux, singes, grenouilles, boeufs....
Répondre
C
bravo pour cet intermède ludique et esthétique
Répondre
C
patate
Répondre