Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
JEUtuil

Les primates (2)

25 Janvier 2008 , Rédigé par Emmanuel Publié dans #LES AMIS D'AL

               Les Amis d'AL (suite)   singe03.gif


 ... Dans un obéché géant (ou colatier) transformé en clandé, plusieurs colobes qui ont chaussé des gougounes er revêtu un yukata, se tapent une jasette en s’épuçant consciencieusement. Avec eux, «Zézette», "Zguègue» et Bangala, trois patas pleureurs -qui ne pratiquent pas le cumulet- se la jouent « amoroso » ; nos "queutard(e)s" coolos qui ont dû prendre du poppers, se font semble-t-il, des mamours dans un grabat improvisé, à l'abri de ces chtarbés trapézistes ; à moins que ce ne soit une séance de reiki ?... "Foufoune" et "Quéquette" (ou quiquetten'ont pas trop la « gnaque « (niaque) non plus ; nos deux bonobos gaboronais(e) qui ne cherchent pas la gourmade, s'adonnent au jeu de la mourre dans un coin latifolié, entre deux pioncées. Les cercopithèques quant à eux, se saluent « nez à nez » avant l’épouillage, avec un sourire concupiscent...

       Non loin de l'"arbre lupanar", cytises, kolatiers, jujubiers, mangotiers et autres arbres riches en fruits, accueillent encore de nombreux quadrupèdeshapalidés (ouistitis à toupet), sajous (saï), grivets (ou vervets), lorisidés, cynocéphales, tamarins labiés, rhésus, entelles ou  langurs, lagothrix (lagotriche), babouins et géladasmangabeys à joues blanches, moustacs à oreilles rouges et autres frugivores… Une belle brochette de simiens braillards  et destroys dont certains - les plus gratteux -  sont constamment en bisbille ; quand ils ne se jettent pas les gratteculs (ou grattacul) à la figure, ils se « frit(t)ent » ou se chicot(t)ent because (bicause) les délicieux jujubes et kumquats.          

Houla, woh ! S'exclame "Papi" (papy) Tricotin, un saki gibbeux hirsute et potu qui a passé l'âge de farcer ou gaminer. Pas le genre à aimer les guilis, il va nous faire une poussée d'eczéma (ou exéma). Excédé par le ramdam de ses colocs "chelous" et un chouya (ou chouia) trop spit(t)ants à son goût, le vieux kroumir chialeux se retient de les savater et choisit de se reclure (en maronnant) dans une sorte de boukarou raboudiné, déjà  squatté par des confrères prosimiens bien plus cools, occupés à jouer au ma(h)jong ou à piapiater avec des microcèbes "mignons".

Ils sont vite rejoints par un groupe de makis, des loris grêles, des galagos, des propithèques, des lémurs dodomais, des apalémurs et des lépilémurs, des avahis laineux, des koalas et des indris malgaches...  Avec eux, pas de chialage et hum... ca sent le romazava et l'anisade !

Dans un fraké voisin, d'où s'échappent le son lénifiant d'un gagaku shakuachi et les effluves entêtants du patchouli, des sifakas soyeux ou propithèques, d'autres lémuriens gnangnans et déstressés sont suspendus aux branches, un senorita (ou séniorita) coincé au bord des lèvres pour certains, ou en recherche de bienêtre pour d'autres qui pratiquent le zazen. Ils ont l'air knockout(s). Dans leur pousada improvisée, on ne parle pas de l'indice nikkei et ils offrent des baies de goji en guise de bienvenue ; deux colobes guérézas sales comme des bougnats, attirés par des odeurs de barbecue (barbec), sont néanmoins refoulés alors qu'ils pensaient s'envoyer une binouze (binouse) bien fraîche en visionnant un sextape ou un peepshow... Les vanupieds et les traîneux bofiauds et crotteux ne sont pas admis au clubhouse !

Avec nos hipies (ou hippys) chics, Kiki, un tarsier spectre qui ne cause que l'adamawa et un peu de nouchi ; un être fascinant possédant des yeux énormes et deux paires de mamelles ! La nature s'est ingéniée à créer un animal fantastique, à la fois grotesque et macabre, en engendrant ce gnome irréel. Ces cagnards, imités par un petit groupe de pottos malawittes (ou malawiens) roulés en boule et par deux ouakaris ensuqués, pioncent dur, comme piqués par l’hématobie ou la mouche tsétsé, ou peut-être pour avoir snif(f)é quelque reniflette genre kétamine ou ibogaïne...

Des fanas de bronzette et de mémérage, rien de bien trip(p)ant, pas des amateurs de jive ou de te(c)tonik, non, et pas vraiment des ambianceurs ces junkies (ou junks, junkys) !

  
    à suivre...    undefined

                                   

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Peut-être pas dans le PLI ou le Littré mais à coup sûr dans l'Officiel Du Scrabble 5 (ODS 5) qui est ma référence. Au plaisir.
Répondre
F
Ouf... Et tous ces mots sont dans le dico ?
Répondre