Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
JEUtuil

Quiz-animots 2 (solutions)

18 Avril 2008 , Rédigé par Kaktus Publié dans #ANIMOTS

                                                   

                                                     
Voyons les solutions de ce "Quiz-animots" :   
 

 

 
21- A cause de son régime varié (gazelles, chacals, babouins, cigognes, rongeurs, reptiles et poissons), c'est le plus répandu des grands félins. Agile grimpeur, il hisse sa proie dans un arbre pour plus de sécurité.  

 L

E

O

P  


22 - Terrestre ou à chabraque, ce brouteur de pousses a la taille d'un âne. Il possède une trompe tactile et préhensile qui lui sert à prendre sa nourriture, à renifler un danger ou de tuba :

T  

P

I   


23 - Il est parfois "cornu" ; afin de dissuader les renards et les coyotes, il exsude par les yeux du sang à mauvais goût :

S  

I  

N  

 U

E   


24 - Vivant dans les forêts tropicales d'Asie, ce mammifère primitif a l'allure d'un écureuil. Il court sur le sol et dans les arbres, s'agrippant fermement à l'écorce ou aux rochers grâce à ses griffes acérées, le : 
 

T  

O  

U

 

P    

 A 

 Y

E  


 25 - Plus proche de la baleine que des autres ongulés, il mène une vie semi-aquatique, se nourrissant à terre la nuit. Dépourvu de glandes sudoripares, il compte sur l'eau pour rester au frais. Bon nageur, il peut rester immergé pendant 5 minutes :

 

 

 

P

 

 

 

P

 

 

 

 

 M

 

E


26 - On le dit "barbu" ; ce grand vautour se nourrit essentiellement d'os qu'il laisse tomber sur les rochers pour les briser, le : 

 

G   

 

 Y   

   

 

  A   

  

E   

 

 T  

 

 E  

 

 
27 - Lui et le monstre de Gila sont les deux seuls lézards venimeux connus. Lui, c'est un : 

   

H

 

   

L

 

 

D   

 

E  

 

 

M   

 

 E  


28 - Ils ont une langue collante servant à capturer les proies. Une fois l'insecte dans la bouche, ils clignent des yeux, lesquels propulsent leur proie dans la gorge. Les mâles utilisent aussi leur langue dans les combats, fouettant les yeux de leurs rivaux pour défendre territoire ou partenaire. C'est l'ordre des : 

A  

 N 

 O    

  U  

R    

    E

 S 


29 - Alors que la morue nage bien et recherche activement sa proie, elle est un prédateur lent, qui attend que la nourriture vienne à elle. Son énorme bouche se referme toutefois en un éclair si une proie sans méfiance vient à passer devant elle. C'est la :  

  

B

 

 

U   

 

D   

  

R

 

O  

 

I  

 

E   

                                                                                          
30 -
Rivalité fraternelle chez les marsupiaux : la - - - - - - - australe peut avoir 50 petits à la fois, mais seuls ceux qui ont pu se fixer sur l'une de ses 13 mamelles survivent. Quand les jeunes sont plus developés, leur mère les laisse dans leur nid pour aller chercher de la nourriture :  

 

R   

G   

U   

E

       


31 - Il ressemble à un chien mais il est en réalité plus proche du félin et de la civette. Ses cousines les hyènes sont capables de digérer la peau et les os des carcasses laissées par les grands prédateurs. Lui, est surtout insectivore, il peut attraper et broyer jusqu'à 200 000 termites chaque nuit avec sa longue langue gluante et ses dents pointues ; c'est le :

 P

R

E


32 - Oiseau farouche presque incapable de marcher. Il niche sur les berges des lacs afin de glisser facilement dans l'eau où il nage très vite. Il peut descendre jusqu'à 60 m de profondeur pour capturer des poissons. Il passe l'hiver en mer. C'est le :

 P   

L     

  

 N  

 

G

E     

  O 

 N  


33 - Celle "à collier" a une attitude curieuse lorsqu'elle est attaquée : elle se gonfle d'air, siffle, mord, rejette un liquide fétide de son cloaque et se contortionne la gueule ouverte avant de s'étaler inerte, feignant la mort. C'est la :

C   

 O 

U

L  

E   

U   

V   

 R  

 E  


34 - Ils exercent des soins parentaux élaborés, pouvant aller jusqu'à l'incubation buccale. La femelle récupère les oeufs dans sa bouche juste après la ponte. Puis elle aspire le sperme sortant de l'ouverture génitale du mâle. Les embryons et les jeunes restent dans la bouche plus de trois semaines. Les :  

 C   

  I 

 

C

 H 

L   

I   

D  

E  


35 - Ces annélidés vivent fixés au fond de la mer, la plus grande partie de leur corps étant cachée par un tube qu'ils ont sécrété ou formé avec des sédiments. En agitant la couronne de fins tentacules dotés de minuscules soies, ils filtrent les particules nutritives. Ce sont les : 
 

 S

  P 

   I

 R  

   O

R   

B   

E   

  S 

                                                
36 -
Ordre dont le nom signifie "demi-aile" du fait que de nombreuses espèces ont des ailes antérieures coriaces à la base et membraneuses à l'extrémité. Ils ont tous un rostre qui leur sert à percer la surface des plantes ou des animaux pour y injecter une salive qui dissout les tissus, lesquels sont ensuite aspirés. La majorité suce la sève des plantes, et certains sont des ravageurs des cultures. D'autres sucent le sang des vertébrés ou s'attaquent à des insectes. Les :

H  

E  

T  

 E


37 - Formation marécageuse. Près de 75% des côtes tropicales sont bordées par cet habitat formé d'arbres (palétuviers) tolérant l'eau salée. Peu fréquentée par les grands vertébrés, elle abrite une large gamme de petits invertébrés allant des mollusques aux crustacés, la  :

M  

A  

G   

   R

  V

 E  

                                                                                              
38 - 
En cas de menace, il entre dans un état semi-comateux : couché sur le flanc, raide, yeux vitreux, langue pendante et gueule écumante de bave. Cette réaction complétement involontaire, peut durer jusqu'à 4 heures. Or, le prédateur, attiré par une proie vivante, se désintéressera souvent d'un animal qu'il croit mort...

O  

 P 

S

 S

 M  


39 - C'est le poisson le plus rapide : près de 110 km/h ! Un carnivore pélagique proche de l'espadon qui chasse d'autres poissons et des céphalopodes.

V   

 

 L

 I 

E   

R   


40 - Ce milieu est caractérisé par une végétation rase de saules et de saxifrages, qui réussit à s'implanter sur un sol ne dégelant que sur 50 cm durant le bref été arctique. Durant l'été, elle offre à beaucoup d'espèces d'oiseaux migrateurs les ressources nécessaires à leur nidification. Pendant la nuit polaire, seuls subsistent le loup, le renard et quelques mammifères herbivores.


 T
 

 O  

 U 

  N

  D  

  R  

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article