Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
JEUtuil

animots

Cris d'animaux

12 Janvier 2012 , Rédigé par Kaktus Publié dans #ANIMOTS

  M-MGreen-1--copie-1.gif

 Toule le monde sait que le chat miaule, le chien aboie, le coq chante.... Un jeu d'enfant !

 Mais avec les oiseaux, l'affaire se corse un peu. Je vous invite à rendre son cri à chacun de ces oiseaux. Attention, plusieurs solutions sont parfois possibles. Pas toujours facile...

                                                                           pensif456.gif

 

                         Liste des cris d'oiseaux :

BABILLER, BEUGLER, BOUBOULER, BRAIRE, BRAILLER, CAJOLER, CANCANER, CAQUETER, CARCAILLER, CAUSER, CHUCHOTER, CHUINTER, COURCAILLER, CRAILLER, CRAQUER, CRAQUETER, CROASER, CROULER, FLUTER, FROUER, GAZOUILLER, GEMIR, GLAPIR, GLATIR, GLOUGLOUTER, GLOUSSER, GRAILLER, GRISOLLER, HULULER, JABOTER, JACASSER, JARGONNER, JASER, MIAULER, NASILLER,  PEPIER, PIAILLER, PIAULER, PIPER, PITUITER,  PLEURER, RAILLER, RAMAGER, RECLAMER, ROUCOULER, SIFFLER, TIRAILLER, TRILLER, TRISSER, TROMPETER,  TURLUTER,  ULULER, ZINZINULER            

 

Aigle Albatros Alouette Bécasse Buse Caille Canard Chouette Colibri Corbeau Corneille Courlis Cygne Dindon Epervier Etourneau Geai Faisan Faucon Fauvette Goéland Grive Grue Héron Hibou Hirondelle Jars Merle Mésange Moineau Mouette Oie Orfraie Pie Paon Perdrix Perroquet Pigeon Pingouin Pinson Pintade Poule Poulet Poussin Roitelet Rossignol Serin Tourterelle  

 

       

            solution                                     ligne-2-043-copie-1.gif

Lire la suite

Cris d'animaux (solutions)

12 Janvier 2012 , Rédigé par Kaktus Publié dans #ANIMOTS

 

  Alors, un sans-faute ?!

 

 

 

 

                                                                               bonheur-copie-1.gif

 

Aigle : trompette, glatit

Albatros : piaule

Alouette : turlute, grisolle

Bécassecroule

Buse : miaule

Caille : pituite, carcaille, courcaille

Canard : cancane, caquette, nasille

Chouette : chuinte, hue, froue, hulule ou ulule

Colibri : zinzinule

Corbeau : croasse

Corneille : craille, graille, babille

Courlis : beugle, siffle, turlute

Cygne :  trompette, siffle

Dindon : glougloute

Epervier : tiraille, miaule, pipe

Etourneau : Jase

Geai : cajole, jase

Faisan : criaille, glapit, piaille

Faucon : réclame

Fauvette : babille, zinzinule

Goéland : pleure, raille

Grive : babille

Grue : craquette

Héron : hue

Hibou : bouboule, hue

Hirondelle : trisse, gazouille

Jars : Jargonne

Merle : siffle, flûte, jase, babille

Mésange : zinzinule

Moineau : pépie, chuchote

Mouette : n'a pas de cri (ne possède pas de cordes vocales)

Oie : criaille, siffle, cacarde

Orfraie : miaule

Pie : jacasse

Paon : criaille, braille

Perdrix : cacabe, glousse

Perroquet : cause, jase

Pigeon : jabote

Pingouin : jabote, brait

Pinson : ramage

Pintade : criaille

Poule : caquette, claquette, cloque, glousse

Poulet : piaule

Poussin : pépie, piaille, piaule

Roitelet : zinzinule

Rossignol : chante, craque

Serin : trille

Tourterelle : roucoule, gémit

 

       

                  ...                              ligne-2-043-copie-1.gif

Lire la suite

Les animaux sont fascinants (3)

8 Décembre 2011 , Rédigé par Max Publié dans #ANIMOTS

 

                                                   Araignée aquatique  mdr.gif

     L'argyronète constitue une exception chez les araignées : elle est aquatique. C'est bien vrai. Dotée d'un système respiratoire fait pour une vie terrestre, pour respirer sous l'eau, elle utilise l'oxygène de l'air ; elle transporte en permanence une réserve d'air étroitement collée sur son abdomen velu. Sous l'eau, elle tisse sur une plante une toile en forme de cloche où elle enferme des bulles d'air qu'elle va chercher à la surface, lui servant de réserve. Pour se nourrir, elle nage rapidement entre les plantes, et attrape ses proies (toujours sous l'eau) qu'elle tue avec son puissant venin. Elle emmène ses proies dans sa cloche où elle peut donc en permanene vivre et se nourrir.

 

                     araignee.gif

 

  Salamandre terrestre

                    Avec un long corps (20 à 25 cms) noir tacheté de jaune et un épiderme huileux, la salamandre terrestre est un animal aux moeurs noctures de l'ordre des urodèles. Sa couleur vive est un avertisseur pour les autres animaux. En effet, sa peau contient un poison très puissant, une neurotoxine appelée le samandarin. Ainsi, cette salamandre ne connaît pas de prédateur naturel.

Son organisme possède la capacité de régénérer les parties blessées ou perdues. Elle peut vivre 20 ans. Elle se nourrit surtout de petits coléoptères ailés mais aussi de petites limaces, d' araignées ou de vers de terre.

 

                                                                    lezard5697.gif

                                                                                                                          Ephémères ?

                     Ces insectes ailés, possédant des branchies, sont parfois appelés naïades car ils sont aquatiques. Les éphémères ne vivent que quelques heures, juste le temps de s'accoupler et pondre des oeufs. Elles ne prennent même pas le temps de manger. Les femelles déposent par centaines leurs oeufs à la surface de l'eau, ils coulent et se posent au fond. Le mâle meurt après l'accouplement et la femelle après la ponte. Elles vivent principalement sous l'eau et se nourrissent de fines particules.

 

               Libe.gif

 

  à suivre...

Lire la suite

Les animaux sont fascinants (2)

16 Janvier 2010 , Rédigé par Emmanuel Publié dans #ANIMOTS

 

Un message d'amour dans la nuit                                           3739956959_280b613181.jpg
 Comment les insectes nocturnes font-ils leur cour dans le noir ? Les lucioles on trouvé la solution... Au moment de la reproduction, les mâles volent au dessus des femelles au sol, en émettant des signaux lumineux. Les femelles, qui ne possèdent pas d'ailes pour la plupart, répondent aux messages des mâles en émettant à leur tout une lumière au code spécifique. Ainsi guidés, les mâles volent vers l'élue de leur coeur.
                                                          4260269641_10a4c3446d.jpg
                                                                            
                             Un cadeau de mariage...
  Pour amadouer leur partenaire en vue de l'accouplement, rien ne vaut un présent gentiment offert... Chez certains animaux, on se donne des petits fruits, des pétales de fleur ou encore de la nourriture. Lors de leur parade nuptiale, les ravissants grèbes huppés ont un rituel tout à fait charmant : dans un ballet aquatique élaboré, appelé "danse du pingouin", les oiseaux plongent dans l'eau pour en ressortir avec un "bouquet" d'algues qu'ils s'offrent tendrement...
                                                                                         
                             4278100624_32ce41d237.jpg  L'amour chez les lions
 Chez les lions, les amoureux commencent par se frotter et se renifler tendrement. Pendant l'accouplement, qui dure environ vingt secondes, le lion maintient le cou de sa partenaire entre ses dents pour l'apaiser et l'immobiliser. L'accouplement peut se répéter jusqu'à 50 fois en 24 heures ! A l'extrémité de l'organe reproducteur des félins se trouvent de petites épines pointues qui blessent la femelle. C'est précisément la douleur de l'accouplement qui incite les femelles des félins à produire des ovules...
     
   Incroyable, non ?!
     à suivre...

Lire la suite

Les animaux sont fascinants

19 Décembre 2009 , Rédigé par Manu Publié dans #ANIMOTS

A mon père... 


      
Toutes les formes de vie sur Terre sont l'aboutissement d'une évolution qui se poursuit depuis plus de quatre milliards d'années. Depuis tout ce temps, la vie franchit sans arrêt de nouvelles étapes, et multiplie les espèces.
De tous les règnes qui composent les créatures vivantes, le règne animal est celui qui me fascine le plus. La vie animale se présente sous une diversité tellement incroyable, depuis les vers minuscules jusqu'aux géants que sont les baleines. 
                                                                     
Aujourd'hui je m'intéresse aux multiples comportements de reproduction.J'ai glané pour vous, cà et là, au fil de mes lectures, des infos extraordinaires qui suscitent l'admiration et le respect. Voyez plutôt :

Une mère dévouée 
  La pieuvre femelle fait preuve d'un extraordinaire dévouemnet envers ses petits... La pieuvre commune pond ses ouefs en petites grappes qu'elle accroche au plafond de son gîte. Infatigablement, elle les néttoie et les ventile jusqu'à leur écloson, trois mois plus tard, et ce, sans même s'alimenter... Après cette tâche astreignante, la femelle, épuisée, meurt.
                                                                            
Mâle ou femelle ?
   Le poisson-clown des récifs de coraux et des mers chaudes du Pacifique naît hermaphrodite, c'est-à-dire mâle et femelle à la fois. Mais attention ! si mère poisson-clown vient à disparaître, la petite famille subit tout un bouleversement ; le père de famille devient alors femelle et l'un des jeunes se transforme en mâle. Ainsi, l'équilibre du groupe est maintenu. Les girelles, les mérous, les labres, certaines crevettes et huîtres changent aussi de sexe au cours de leur vie.
                                                                                     
                                    Une mère protectrice
    Certains poissons du genre "cichlidés " africains, ont une façon bien à eux de s'occuper de leur progéniture... Les femelles enferment leurs oeufs, aussitôt pondus, ainsi que le sperme de leur partenaire dans leur bouche... C'est là que les oeufs fécondés deviendront des petits. Pendant l'incubation, qui dure une quinzaine de jours, le femelle doit cesser complètement de s'alimenter. Même après leur sortie de la bouche maternelle, les petits continuent de s'y réfugier au moindre danger. 

   Incroyable, non ?!
     à suivre...

Lire la suite

ANANIMOTS

20 Novembre 2009 , Rédigé par Kaktus Publié dans #ANIMOTS

Cherchons les anagrammes.

 

Deux mots à trouver dont l'un deux désigne un animal. Grâce à l' indice suivant, vous trouverez sans mal :

 

1- Marrante la gazelle ! A E I L N O P T

2- Chercher les cochonnes. E I R S T U 

3- Cadeau perfide. E E N P R S T

4- Hyènes pas fanas de plantes aromatiques. E E L O R P S T

5- Jeux d'etoffe fine.  E I O S

6- Voiturer le daim. C E E H I L R U V

7- Manque la meuf. E L O P U 

8- Gardien de frontière vache.  A D E I N O R U

9- Péliade intime.  E E I P R V 

10- Furet enseveli. E F I N O U

               

Solutions

                  

Lire la suite

Ananimots (solutions)

20 Novembre 2009 , Rédigé par Kaktus Publié dans #ANIMOTS

                                                                             

 Il fallait trouver deux dont l'un d'eux désigne un animal.


1- Marrante la gazelle ! ANTILOPE / POILANTE
2- Chercher les cochonnes. TRUIES / SITUER 
3- Cadeau perfide. SERPENT / PRESENT
4- Hyènes pas fanas de plante aromatique. PROTELES / SERPOLET
5- Jeu d'étoffe fine. OIES / SOIE
6- Voiturer le daim. CHEVREUIL / VEHICULER 
7- Manqué la meuf. POULE / LOUPE
8- Gardien de frontière vache. DOUANIER / NOIRAUDE
9- Péliade intime. VIPERE / PRIVEE 
10- furet enseveli. FOUINE / ENFOUI
                           
    

Lire la suite

Quiz-animots codé 2

19 Avril 2008 , Rédigé par Kaktus Publié dans #ANIMOTS

 
           Répondez aux 20 questions de ce "Quiz-animots" en remplissant les cases dont certaines sont numérotées avec les chiffres ci-dessous correspondant aux 7 lettres du mot "ANIMOTS". Le même chiffre correspond toujours à la même lettre.

  

A  1

N  2

I  3

M  4

O 5

T  6

S  7

 

 

 
21- A cause de son régime varié (gazelles, chacals, babouins, cigognes, rongeurs, reptiles et poissons), c'est le plus répandu des grands félins. Agile grimpeur, il hisse sa proie dans un arbre pour plus de sécurité.  

 

  

5

  

 1

 

 


22 - Terrestre ou à chabraque, ce brouteur de pousses a la taille d'un âne. Il possède une trompe tactile et préhensile qui lui sert à prendre sa nourriture, à renifler un danger ou de tuba :

 6

 1

  

 3

 


23 - Il est parfois "cornu" ; afin de dissuader les renards et les coyotes, il exsude par les yeux du sang à mauvais goût :

  7

   

    3

  2

   

   

   


24 - Vivant dans les forêts tropicales d'Asie, ce mammifère primitif a l'allure d'un écureuil. Il court sur le sol et dans les arbres, s'agrippant fermement à l'écorce ou aux rochers grâce à ses griffes acérées, le : 
 

 6 

  5

    

    

  1

   

   


 25 - Plus proche de la baleine que des autres ongulés, il mène une vie semi-aquatique, se nourrissant à terre la nuit. Dépourvu de glandes sudoripares, il compte sur l'eau pour rester au frais. Bon nageur, il peut rester immergé pendant 5 minutes :

 

3

    

 

   6

1

  4

 


26 - On le dit "barbu" ; ce grand vautour se nourrit essentiellement d'os qu'il laisse tomber sur les rochers pour les briser, le : 

     

     

      

     1

     

     6

     

 
27 - Lui et le monstre de Gila sont les deux seuls lézards venimeux connus. Lui, c'est un : 

   

   
 

   

   5

   

   

   

   4

 


28 - Ils ont une langue collante servant à capturer les proies. Une fois l'insecte dans la bouche, ils clignent des yeux, lesquels propulsent leur proie dans la gorge. Les mâles utilisent aussi leur langue dans les combats, fouettant les yeux de leurs rivaux pour défendre territoire ou partenaire. C'est l'ordre des : 

 1 

  2

     5

    

    

    

  7


29 - Alors que la morue nage bien et recherche activement sa proie, elle est un prédateur lent, qui attend que la nourriture vienne à elle. Son énorme bouche se referme toutefois en un éclair si une proie sans méfiance vient à passer devant elle. C'est la :  

  

 

 

  

 5 

  3

 


30 - Rivalité fraternelle chez les marsupiaux : la - - - - - - - australe peut avoir 50 petits à la fois, mais seuls ceux qui ont pu se fixer sur l'une de ses 13 mamelles survivent. Quand les jeunes sont plus developés, leur mère les laisse dans leur nid pour aller chercher de la nourriture :  

  1

   

 3

 

 

   

       

 


31 - Il ressemble à un chien mais il est en réalité plus proche du félin et de la civette. Ses cousines les hyènes sont capables de digérer la peau et les os des carcasses laissées par les grands prédateurs. Lui, est surtout insectivore, il peut attraper et broyer jusqu'à 200 000 termites chaque nuit avec sa longue langue gluante et ses dents pointues ; c'est le :

   

 6

 

 

 


32 - Oiseau farouche presque incapable de marcher. Il niche sur les berges des lacs afin de glisser facilement dans l'eau où il nage très vite. Il peut descendre jusqu'à 60 m de profondeur pour capturer des poissons. Il passe l'hiver en mer. C'est le :

    

     

 5  

 2  

    

     

   5

   2


33 - Celle "à collier" a une attitude curieuse lorsqu'elle est attaquée : elle se gonfle d'air, siffle, mord, rejette un liquide fétide de son cloaque et se contortionne la gueule ouverte avant de s'étaler inerte, feignant la mort. C'est la :

 

   

   

   

   

   

   

   

 


34 - Ils exercent des soins parentaux élaborés, pouvant aller jusqu'à l'incubation buccale. La femelle récupère les oeufs dans sa bouche juste après la ponte. Puis elle aspire le sperme sortant de l'ouverture génitale du mâle. Les embryons et les jeunes restent dans la bouche plus de trois semaines. Les :  

 

   
 3

    

   

    

   
3

   

   

 
7  


35 - Ces annélidés vivent fixés au fond de la mer, la plus grande partie de leur corps étant cachée par un tube qu'ils ont sécrété ou formé avec des sédiments. En agitant la couronne de fins tentacules dotés de minuscules soies, ils filtrent les particules nutritives. Ce sont les : 
 

   
7

   
 

   
3

   

   
5

   

   

   

  

                                                
36 - Ordre dont le nom signifie "demi-aile" du fait que de nombreuses espèces ont des ailes antérieures coriaces à la base et membraneuses à l'extrémité. Ils ont tous un rostre qui leur sert à percer la surface des plantes ou des animaux pour y injecter une salive qui dissout les tissus, lesquels sont ensuite aspirés. La majorité suce la sève des plantes, et certains sont des ravageurs des cultures. D'autres sucent le sang des vertébrés ou s'attaquent à des insectes. Les :

 

 

  4 

 3

   

   6

 

   

   

 7


37 - Formation marécageuse. Près de 75% des côtes tropicales sont bordées par cet habitat formé d'arbres (palétuviers) tolérant l'eau salée. Peu fréquentée par les grands vertébrés, elle abrite une large gamme de petits invertébrés allant des mollusques aux crustacés, la  :

 4 

  1

 2

   

   

 5

   

   


38 -  En cas de menace, il entre dans un état semi-comateux : couché sur le flanc, raide, yeux vitreux, langue pendante et gueule écumante de bave. Cette réaction complétement involontaire, peut durer jusqu'à 4 heures. Or, le prédateur, attiré par une proie vivante, se désintéressera souvent d'un animal qu'il croit mort...


  5

 


 5

 
7

 
7

 

 
  4


39 - C'est le poisson le plus rapide : près de 110 km/h ! Un carnivore pélagique proche de l'espadon qui chasse d'autres poissons et des céphalopodes.

 

  


 3

 

 

 

 


40 - Ce milieu est caractérisé par une végétation rase de saules et de saxifrages, qui réussit à s'implanter sur un sol ne dégelant que sur 50 cm durant le bref été arctique. Durant l'été, elle offre à beaucoup d'espèces d'oiseaux migrateurs les ressources nécessaires à leur nidification. Pendant la nuit polaire, seuls subsistent le loup, le renard et quelques mammifères herbivores.


   6

  
   5


     

 
   2

 
     

 

 
   1


       (solutions) undefined

Lire la suite

Quiz-animots 2 (solutions)

18 Avril 2008 , Rédigé par Kaktus Publié dans #ANIMOTS

                                                   

                                                     
Voyons les solutions de ce "Quiz-animots" :   
 

 

 
21- A cause de son régime varié (gazelles, chacals, babouins, cigognes, rongeurs, reptiles et poissons), c'est le plus répandu des grands félins. Agile grimpeur, il hisse sa proie dans un arbre pour plus de sécurité.  

 L

E

O

P  


22 - Terrestre ou à chabraque, ce brouteur de pousses a la taille d'un âne. Il possède une trompe tactile et préhensile qui lui sert à prendre sa nourriture, à renifler un danger ou de tuba :

T  

P

I   


23 - Il est parfois "cornu" ; afin de dissuader les renards et les coyotes, il exsude par les yeux du sang à mauvais goût :

S  

I  

N  

 U

E   


24 - Vivant dans les forêts tropicales d'Asie, ce mammifère primitif a l'allure d'un écureuil. Il court sur le sol et dans les arbres, s'agrippant fermement à l'écorce ou aux rochers grâce à ses griffes acérées, le : 
 

T  

O  

U

 

P    

 A 

 Y

E  


 25 - Plus proche de la baleine que des autres ongulés, il mène une vie semi-aquatique, se nourrissant à terre la nuit. Dépourvu de glandes sudoripares, il compte sur l'eau pour rester au frais. Bon nageur, il peut rester immergé pendant 5 minutes :

 

 

 

P

 

 

 

P

 

 

 

 

 M

 

E


26 - On le dit "barbu" ; ce grand vautour se nourrit essentiellement d'os qu'il laisse tomber sur les rochers pour les briser, le : 

 

G   

 

 Y   

   

 

  A   

  

E   

 

 T  

 

 E  

 

 
27 - Lui et le monstre de Gila sont les deux seuls lézards venimeux connus. Lui, c'est un : 

   

H

 

   

L

 

 

D   

 

E  

 

 

M   

 

 E  


28 - Ils ont une langue collante servant à capturer les proies. Une fois l'insecte dans la bouche, ils clignent des yeux, lesquels propulsent leur proie dans la gorge. Les mâles utilisent aussi leur langue dans les combats, fouettant les yeux de leurs rivaux pour défendre territoire ou partenaire. C'est l'ordre des : 

A  

 N 

 O    

  U  

R    

    E

 S 


29 - Alors que la morue nage bien et recherche activement sa proie, elle est un prédateur lent, qui attend que la nourriture vienne à elle. Son énorme bouche se referme toutefois en un éclair si une proie sans méfiance vient à passer devant elle. C'est la :  

  

B

 

 

U   

 

D   

  

R

 

O  

 

I  

 

E   

                                                                                          
30 -
Rivalité fraternelle chez les marsupiaux : la - - - - - - - australe peut avoir 50 petits à la fois, mais seuls ceux qui ont pu se fixer sur l'une de ses 13 mamelles survivent. Quand les jeunes sont plus developés, leur mère les laisse dans leur nid pour aller chercher de la nourriture :  

 

R   

G   

U   

E

       


31 - Il ressemble à un chien mais il est en réalité plus proche du félin et de la civette. Ses cousines les hyènes sont capables de digérer la peau et les os des carcasses laissées par les grands prédateurs. Lui, est surtout insectivore, il peut attraper et broyer jusqu'à 200 000 termites chaque nuit avec sa longue langue gluante et ses dents pointues ; c'est le :

 P

R

E


32 - Oiseau farouche presque incapable de marcher. Il niche sur les berges des lacs afin de glisser facilement dans l'eau où il nage très vite. Il peut descendre jusqu'à 60 m de profondeur pour capturer des poissons. Il passe l'hiver en mer. C'est le :

 P   

L     

  

 N  

 

G

E     

  O 

 N  


33 - Celle "à collier" a une attitude curieuse lorsqu'elle est attaquée : elle se gonfle d'air, siffle, mord, rejette un liquide fétide de son cloaque et se contortionne la gueule ouverte avant de s'étaler inerte, feignant la mort. C'est la :

C   

 O 

U

L  

E   

U   

V   

 R  

 E  


34 - Ils exercent des soins parentaux élaborés, pouvant aller jusqu'à l'incubation buccale. La femelle récupère les oeufs dans sa bouche juste après la ponte. Puis elle aspire le sperme sortant de l'ouverture génitale du mâle. Les embryons et les jeunes restent dans la bouche plus de trois semaines. Les :  

 C   

  I 

 

C

 H 

L   

I   

D  

E  


35 - Ces annélidés vivent fixés au fond de la mer, la plus grande partie de leur corps étant cachée par un tube qu'ils ont sécrété ou formé avec des sédiments. En agitant la couronne de fins tentacules dotés de minuscules soies, ils filtrent les particules nutritives. Ce sont les : 
 

 S

  P 

   I

 R  

   O

R   

B   

E   

  S 

                                                
36 -
Ordre dont le nom signifie "demi-aile" du fait que de nombreuses espèces ont des ailes antérieures coriaces à la base et membraneuses à l'extrémité. Ils ont tous un rostre qui leur sert à percer la surface des plantes ou des animaux pour y injecter une salive qui dissout les tissus, lesquels sont ensuite aspirés. La majorité suce la sève des plantes, et certains sont des ravageurs des cultures. D'autres sucent le sang des vertébrés ou s'attaquent à des insectes. Les :

H  

E  

T  

 E


37 - Formation marécageuse. Près de 75% des côtes tropicales sont bordées par cet habitat formé d'arbres (palétuviers) tolérant l'eau salée. Peu fréquentée par les grands vertébrés, elle abrite une large gamme de petits invertébrés allant des mollusques aux crustacés, la  :

M  

A  

G   

   R

  V

 E  

                                                                                              
38 - 
En cas de menace, il entre dans un état semi-comateux : couché sur le flanc, raide, yeux vitreux, langue pendante et gueule écumante de bave. Cette réaction complétement involontaire, peut durer jusqu'à 4 heures. Or, le prédateur, attiré par une proie vivante, se désintéressera souvent d'un animal qu'il croit mort...

O  

 P 

S

 S

 M  


39 - C'est le poisson le plus rapide : près de 110 km/h ! Un carnivore pélagique proche de l'espadon qui chasse d'autres poissons et des céphalopodes.

V   

 

 L

 I 

E   

R   


40 - Ce milieu est caractérisé par une végétation rase de saules et de saxifrages, qui réussit à s'implanter sur un sol ne dégelant que sur 50 cm durant le bref été arctique. Durant l'été, elle offre à beaucoup d'espèces d'oiseaux migrateurs les ressources nécessaires à leur nidification. Pendant la nuit polaire, seuls subsistent le loup, le renard et quelques mammifères herbivores.


 T
 

 O  

 U 

  N

  D  

  R  

 

Lire la suite

Quiz-animots

2 Mars 2008 , Rédigé par Kaktus Publié dans #ANIMOTS

                                         undefined


1- Grand mustélidé terrestre vivant notamment dans la toundra, ressemblant un peu à un ours. Etonnamment fort et féroce pour sa taille, il est capable de terrasser un renne, bien qu'il se nourrisse de charognes. Il est aussi un agile grimpeur et un puissant nageur.

GLOUTON

2 - Autre nom de l'élan du Canada :

ORIGNAL 

3 - Epaules et hanches musculeuses, membres longs et forts, mains et pieds crochus : ce singe d'Amérique du Sud est très bien adapté à la vie arboricole. Sa queue préhensile, véritable cinquième membre, présente en dessous, un bourrelet antidérapant. Appelé aussi "singe laineux".

LAGOTRICHE

4 - Attention, l'"habit ne fait pas le moine"... Ainsi, ce petit herbivore qui a la taille d'un lapin et l'aspect d'une marmotte, est en fait un ongulé : il possède de petits sabots.Ses plus proches parents sont les éléphants, et les lamantins qui sont aquatiques ! Certains d'entre eux vivent dans les arbres ; ce sont les seuls mammifères à sabots arboricoles. 

DAMAN

5 - Certains mammifères et reptiles sont capables de planer d'arbre  en arbre. C'est le cas du "phalanger"  ou "pétaure" un marsupial australien. Il vole grâce à une membrane insérée de chaque côté du corps. Le contrôle du vol est assuré par les pattes, la queue et la rigidité de cette membrane :

PATAGIUM

6 - Ce mammifère marin est le seul à utiliser des outils. En effet, il attrappe sur le fond, avec ses pattes avant,  des mollusques, des oursins ou des crabes, et les garde dans un repli de peau sous les aisselles. Une à cinq minutes plus tard, il refait surface pour manger. Flottant sur le dos, il brise la coquille de ses proies sur une pierre posée sur son ventre, pour en extraire la chair.

LOUTRE

7 - Un des traits caractéristiques des mammifères est la présence des poils. Certains poils spécialisés  jouent un rôle tactiles, ce sont les :

VIBRISSES

8 - Cet animal étrange nommé parfois "cochon de terre". Corps trapu, long museau et longues oreilles, tel est le seul membre de l'ordre des Tubulidentés issus d'anciens ongulés. Il se nourrit la nuit de fourmis et termites, (il peut en manger jusqu'à 50 000 par nuit) qu'il détecte avec son odorat très fin.

ORYCTEROPE

9 - Oiseau apparenté au cormoran, mais ne plonge pas sous l'eau pour pêcher ; il s'immerge comme un sous-marin. Son plumage n'est pas imperméable, il doit faire sécher longuement ses plumes avant de retourner à l'eau. 

ANHINGA

10 - On le surnomme le "porc-épic des lézards". Du fait que tout son corps est épineux, il est à l'abri des prédateurs, y compris des serpents. C'est le : 

MOLOCH
                                                 
11 - Chez les reptiles, on le qualifie de "fossile vivant". Il n'en reste que dans les îles de la Nouvelle-Zélande. Appelé aussi "sphénodon", il est le rescapé  d'un vaste groupe de reptiles cohabitant avec les dinosaures, il y  a 225 millions d'années (c'était hier...)

HATTERIA

12 - Esprit dans le feu. Le mot "salamandre" vient du grec salamandra signifiant "esprit vivant dans le feu", du fait que cet animal avait été vu sortant des bûches de feux de camp.  Une espèce dite "de Tenessee", possède des yeux vestigiaux (vestiges du passé, car elle a une vie exclusivement souterraine) et une peau à pigmentation réduite. C'est le : 

PROTEE

13 - Cette petite grenouille est venimeuse. Les indiens enduisent l'extrémité de leurs flèches avec ses sécrétions. Ces toxines bloquent la transmission nerveuse au niveau de la jonction nerf-muscle, causant la paralysie, voire la mort. Pour fabriquer ces toxines cutanées, cette grenouille doit manger des fourmis productrices d'acide formique.

DENDROBATE

14 - Cette anguille "électrique" d'Amérique du Sud, possède sur sa queue des milliers de cellules productrices d'électricité dérivant de tissu musculaire. Ce poisson génère et détecte de faibles décharges électriques pour s'orienter. Il foudroie ses proies avec des décharges pouvant atteindre 550 volts : une puissance suffisante pour assommer une personne ! 

GYMNOTE 

15 - Ce poisson est non seulement monogame, mais l'incubation des oeufs est un travail à la charge du mâle. (oui mesdames !)

HIPPOCAMPE

16 - Plus d'un milliard d'humains hébergent ce ver. La plupart n'en souffrent pas, mais certains développent des troubles respiratoires et des problèmes abdominaux.

ASCARIS

17 - Ces petites bêtes ont un corps segmenté et de nombreuses paires de pattes. La tête porte des yeux simples et des antennes articulées. Le mille-pattes fait partie de cette famille. Ce sont les :

MYRIAPODES

18 - A l'état de larve, ce coléoptère émet une luminescence qui signale aux prédateurs qu'il a un goût désagréable. La plupart des adultes  émettent aussi de la lumière sur leur abdomen, produisant des signaux spécifiques qui attirent les partenaires sexuels. Ce ver luisant se nomme le :

LAMPYRE

19 - Ce papillon, souvent de couleur terne, possède un corps svelte et des ailes larges. Leur vol est mou et irrégulier. La chenille évoque souvent une brindille. C'est le :

GEOMETRE

20 - Appelé communément "morpion", le pou du pubis est un parasite de l'homme et du gorille. Le :

PHTIRIUS


                                                  undefined

Lire la suite
<< < 1 2 3