Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
JEUtuil

Dictée à la Manad

24 Janvier 2010 , Rédigé par Emmanuel Publié dans #CHRONIQUES D' UNE VIE ORDINAIRE

...  L'orthographe comme thème de soirée, voilà ce que j'avais imaginé un soir en 200... pour amuser mes convives, composé(e)s pour la plupart des enfants et des "pièces rapportées". (je les embrasse)
A cette occasion, j'avais concocté, à la façon de B. Pivot, une petite dictée truffée de "bons" mots bien piégeux. J'en connais qui, pour une fois, ont regretté l'arrivée du dessert...
                      pensif456.gif
                                           

                               Les olympiades chez Max et Aimée

   

 

               Je vous le dis sans ambiguïté, ne vous fiez pas effluves embaumés des sauces d'Aimée ; ce dîner beaumontois, placé sous le double signe du jeu et de la bonne humeur, devrait tout autant flatter vos papilles qu’exciter votre ludisme.

-  Dictée et dictature, même étymologie ! me direz-vous.

Certes, elles sont l’une et l’autre le résultat de lois tyranniques et autres décrets autoritaires auxquels nous devrions nous plier comme de bons citoyens. Mais, chattez à votre aise ! Nous savons tous aujourd’hui que l’orthographe n’est pas indispensable à la réussite sociale.

Avec l’ouverture des frontières de l’Europe et l’américanisation progressive, les puristes se sentent confusément menacés dans leur identité culturelle et se mettent à chérir le trésor hérité de leurs ancêtres. La langue. Si fragile devant l’omniprésence de l’anglais, ne ressort-elle pas comme l’une des pierres précieuses de notre patrimoine en péril ?!...
Le jeu pour préserver la langue, voilà ma gageure.

Jouons donc ! Et tchin ! Tiens, Riri amateure de bons crus gouleyants, qui l’eût cru ?! 

Ce soir, ni cuisseau de veau, ni cuissot de chevreuil, encore moins de chicons ravigote ; le maître queux que nous avions prévu a une crise d’eczéma et Max remplace au pied levé le sommelier grippé. Bon… C’est donc Aimée qui s’y colle ; d’aucuns trouveront l’alternative plaisante. La « chef(f)esse en chef » de la maison, qui n’est pas à l’affût d’éloges dithyrambiques, nous a préparé des filets d’agneau, des faux-filets de bœuf, des saucisses toulousaines et des sauces dont elle a le secret (Max le gâte-sauce s’occupait à l’ordi). Avant de nous remuer les méninges avec un « trivial pursuit effréné»,  (Fifi, comme à son habitude, nous réclamera un scrabble en blitz), faisons honneur à cette fondue conviviale (et bourguignonne au demeurant) en attendant l’homélie … euh non, les nourritures intellectuelles si ardemment attendues par Loulou.

    Ah les mots ! « Ils ont la bougeotte », nous confiait B. Pivot ; « toujours prêts à s’égailler dans la nature comme des étourneaux »... Ce soir, nous avons également le droit à l’onomatopée, aux verbes et adjectifs obsolètes, aux substantifs caducs, enfin tout le vocabulaire détonnant ou drolatique de la rue, et jusqu’à plus soif.

Tchin !                           

 

          (Vous aurez noté au passage, les "difficultés" repérées en italique)

 

                  Max dit Kaktus                                                                                             daffy0125.jpg

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
<br /> Salut Bruno. "Amateure" au féminin est un québécisme qui figure dans l'ODS5 (Officiel du Scrabble) qui est mon dico de référence. Sinon, vous avez raison, il est absent du PLI. Je ne trouve<br /> pas ce féminin très joli mais comme "amatrice" existe aussi, il nous reste le choix. Merci de votre visite, j'apprécie toujours ce genre d'intervention, trop rare à mon goût.<br /> Je vais aller prochainement visiter votre blog ; à bientôt donc. Bon vent.<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> "amateure "  ......franchement moi j'aurai pas mis d'E.Sans parler des autres mots que j'aurai saboté .Je pense que j'aurai fait<br /> des jeux de "mots laids".<br /> <br /> <br />
Répondre